Aime ton client comme toi même

Fidéliser ses clients pour tenir la distance

Lorsque l'on est entrepreneur ou freelance, il est fondamental de nourrir le lien avec ses clients sur la durée. C'est ce que l'on appelle la fidélisation.

 

Pourquoi ? Une fois le client séduit, convaincu de la qualité de nos prestations ou de nos créations :

►Nous passons moins de temps en exposition ou sur des salons pour se faire connaître :
garder le contact via une newsletter par exemple est moins chronophage.

►Quand nous sommes en salon, nous retrouvons des visages connus,
notre environnement devient familier.

►Nous sommes plus disponibles à ces relations car nous savons qu'elles seront porteuses, fructueuses et fertiles.

►Ces échanges sont plus plaisants car de qualité.

►Le client fidèle parle de nous. Il est un témoin et un ambassadeur de la qualité de notre marque.



Comment fidéliser son public ?

Sincérité et bienveillance

Pour fidéliser son public et ses clients, la posture sincère et bienveillante est la plus pérenne à long terme.
Elle est aussi la plus confortable pour vous : vous êtes authentique; vous vous sentez aligné-e, à votre place

Vous êtes vous déjà "fait-e avoir"
lors d'une vente forcée ?

Qu'avez vous ressenti alors ?

Avez-vous à nouveau passé commande ?

Si vous voulez que vos clients vous soit fidèles, il est primordial d'entretenir une relation de confiance avec eux; qu'ils se sentent respectés et sécurisés.
Contre un service, un bien, une création artisanale... il y a échange, d'argent certes, mais partage d'expérience avant tout.


Votre client doit être considéré comme un partenaire, comme votre alter ego.



L'empathie pour faire écho

Les formes et les choses se manifestent à celui qui n'est pas attaché à son être propre. Dans ses mouvements, il est comme l'eau [...]

Dans ses réponses, il est comme l'écho.

Lao TSEU

des clients qui vous ressemblent

Si vous êtes un entrepreneur passionné, un entrepreneur "de cœur et d'âme", vous vous adressez sans doute à des clients qui vous ressemblent.


Demandez-vous alors "comment vous aimeriez qu'on se comporte avec vous. ?"


Le terme d'"expérience client" est un peu galvaudé mais son sens est clair :

On achète pas qu'un produit. On achète un temps partagé, une rencontre...
On affirme une identité voire de l'appartenance à une communauté.


C'est tout cela que votre client vient chercher !

l'écoute active

Pour bien communiquer avec ses clients, son public, ses partenaires... il est important de se mettre à la juste place : ni trop loin, ni trop près, attentif aux signaux, notamment non-verbaux, qui nous informent sur leur ressenti. On ne tend pas une oreille distraite mais on est vraiment là, dans la qualité de l'échange et dans la disponibilité à l'autre.

La cadence et le rythme

Cette écoute et cette observation nous permettent d'ajuster nos comportements pour le confort de notre interlocuteur :

Parlons nous trop vite ? Avec trop de gestes ? A-t-il l'air de sentir agressé ? Ou au contraire semble-t-il apprécier ce dynamisme et cet enthousiasme qui deviennent contagieux ? S'ennuie-t-il ? Parait-il décrocher de nos propos trop denses ou s'ennuyer de notre rythme trop lent ?

Ajuster nos comportements nous permet de ne pas casser le fil qui nous lie à l'autre,

comme une danse.

On joue la même partition à la recherche de l'harmonie

Quand on veut fidéliser ses clients, il est intéressant de garder le contact à l'aide d'une newsletter par exemple.
Mais l'envoi de newsletter est à manier avec subtilité. Comme sur un fil, il faut tenir l'équilibre en ne perdant pas de vue le seul point de vue qui compte : celui du lecteur.

Rythmer et cadencer vos échanges avec vos clients permet de ne pas leur lâcher la main.

Bien-sûr, cela ne doit pas vous faire perdre en spontanéité.

Dans mes formations pour entrepreneurs et freelance, je vous propose de découvrir les
règles fondamentales pour fluidifier votre relation client sans perdre en spontanéité.

fidéliser ses clients danse

VOS SOLUTIONS POUR UN LIEN DURABLE
AVEC VOS CLIENTS, PROSPECTS ET PARTENAIRES

Écrire commentaire

Commentaires: 0